MENU

ParisTech participe au deuxième Salon franco-sibérien de l’enseignement supérieur

La deuxième édition du « Salon franco-sibérien de l’enseignement supérieur » qui aurait dû se dérouler à Irkoutsk a eu lieu « en ligne » sur deux jours, les 22 et 23 septembre 2020, de manière à entretenir les liens d’amitié entre les universités sibériennes et françaises et à discuter des questions d’actualité de la collaboration.

 

Les écoles de ParisTech ont participé au Salon franco-sibérien de l’enseignement supérieur organisé en distanciel les 22 et 23 septembre 2020 afin discuter avec les universités sibériennes les plus importantes de la région sur les opportunités de futures collaborations et d’échanges académiques. Etaient ainsi représentées côté sibérien : l’Université Nationale de Novossibirsk (NSU), l’Université Nationale Pédagogique de Novossibirsk (NSPU), l’Université Nationale de Novossibirsk d’architecture et du bâtiment (SIBSTRIN), l’Université Nationale de recherche de Tomsk (TSU), l’Université Nationale Polytechnique de Tomsk (NPU), l’Université de Tomsk des Systèmes de Contrôle et de Radio électronique (TUSUR), l’Université Nationale d’Irkutsk (ISU), l’Université Nationale de médecine d’Irkutsk (ISMU), l’Université Nationale de recherche technique d’Irkutsk ISTU (IRNITU), l’Université du Baïkal (BSU), l’Université Nationale de Bouriatie (Ulan-Ude, BSU), l’Université Nationale de Tyumen (TymSU), l’Université Nationale Fédérale du Nord-Est (Yakutsk, SVFU), l’Université Nationale Fédérale de Sibérie (Krasnoïarsk, SFU).

Ces deux journées étaient aussi l’opportunité de consolider les accords de ParisTech avec l’Université d’Etat de Tomsk (TSU) et l’Université d’Etat de Novosibirsk (NSU). En effet, plusieurs écoles ont confirmé cette coopération par la signature d’un accord de double diplôme : Chimie ParisTech avec l’Université d’Etat de Tomsk (TSU) d’une part et Agro ParisTech, Chimie ParisTech, Ecole des Ponts ParisTech, MINES ParisTech et Institut d’Optique avec l’Université d’Etat de Novossibirsk NSU.

Ce salon a été l’occasion d’affirmer encore une fois l’importance de ces collaborations pour l’ensemble des établissements. Les écoles de ParisTech recrutent en effet chaque année, dans ces universités, une dizaine d’étudiants russes qui font l’effort d’apprendre le français pour intégrer le cycle ingénieur en 2e année, après une première année de master dans leur université d’origine : les étudiants sont ainsi titulaires d’un double diplôme (master de l’université russe / diplôme d’ingénieur de l’école de ParisTech qui les accueille), fins prêts pour une carrière internationale d’ingénieur.

LES ÉCOLES de ParisTech